Murène dragon endémique

Les plongées aux Marquises ne ressemblent à rien des stéréotypes de la Polynésie françaises. Des falaises à pic se prolongent sous la mer en tombants vertigineux et offrent des architectures étonnantes. Les formations de laves et l'agencement de blocs rocheux donnent une impression étrange de plonger sur les vestiges de civilisations anciennes et englouties. Itemata Croisières Plongées Marquises - PolynesieLa nature n'a pas encore doté les Marquises de barrière récifale. Les jeunes îles sont hautes et vertes accumulant les formations nuageuses en leur sommet. L'idée reçu selon laquelle il n'y a pas de corail est pourtant fausse. Beaucoup de sites présentent des formations coralliennes intéressantes et très riches en faune endémique.
Certains sites de plongées sont des repères de murènes. Plusieurs espèces et variétés cohabitent. Les photographes viennent aux Marquises pour exploiter ces sujets uniques. Comme l'ensemble de la famille muraenidae, les murènes dragon possèdent deux paires de narines ; celles situées à l'extrémité du museau, dites "antérieures", sont généralement d'une forme tubulaire.
Les cornes des murènes dragon sont en fait des narines postérieures hypertrophiées. Sa robe orangée est mouchetée d’une multitude de taches blanches et sombres.

 

"Les cornes des murènes dragon sont en fait des narines postérieures hypertrophiées"

 

Inquiétée, elle adopte vite une attitude menaçante, nageoire dorsale relevée et mâchoires largement ouvertes. Généralement solitaire, occasionnellement par deux. De nos jours, cette murène rentre encore dans la pharmacopée traditionnelle marquisienne (après cuisson), notamment pour traiter certaines affections cutanées.Itemata Diving Cruises - Marquesas, French Polynesia - Tanya BURNETT

"Avec leurs cornes et leur museau coloré, elle ne ressemble à aucune autre"

Murène dragon | Dragon Moray Eel [Enchelycore pardalis (Temminck & Schlegel, 1846)]
Famille des Muraenidae, Sous-famille des Muraeninae
En Polynésie, on les appellent les "puhi", nom qui regroupe toutes les murènes en général.
Les murènes dragon se nourrissent principalement de poisson et peuvent mesurer jusqu'à 90cm de long.

Murènes dragon | Dragon Moray Eels - Itemata Diving Cruise - M.BEGUEMurène dragon | Dragon Moray Eel - Itemata Diving Cruise - M.BEGUE

 

Fiche personnelle

Murène dragon | Dragon Moray Eel [Enchelycore pardalis (Temminck & Schlegel, 1846)]
Famille des Muraenidae, Sous-famille des Muraeninae
En Polynésie, on les appelle les "puhi", nom qui regroupe toutes les murènes en général. 
Les murènes dragon se nourrissent principalement de poisson et peuvent mesurer jusqu'à 90cm de long.

Acheter le Guide auprès de l'éditieur

Merci à Tanya BURNETT et Michel BEGUE pour leurs jolies photos.

J'ai pris une partie des informations scientifiques dans le désormais célèbre "Guide des Poissons de Tahiti et ses îles" de nos amis Philippe BACCHET, Thierry SYSMAN et Yves LEFEVRE. Editions Au vent des Ïles. Vous pouvez vous procurer cet ouvrage essentiel auprès de Yves Lefevre du Raie Manta Club ou directement à la maison d'édition en clickant sur l'image du livre.